Bien sûr, vous vous dites : ce n’est pas une petite ampoule électrique qui va faire exploser ma facture d’électricité et changer la face du monde, en accentuant le réchauffement climatique. Erreur ! Selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), l’éclairage représente 10 à 15 % de la facture d’électricité dans un logement. D’où la nécessité de bien choisir ses ampoules : elles éclairent plus ou moins bien, durent plus ou moins longtemps et consomment plus ou moins d’énergie.

Fin de l’incandescence et des halogènes

Une chose est sûre : les lampes à incandescence et halogènes ne sont plus fabriquées, en raison de leur trop forte consommation. Elles disparaissent progressivement au fur et à mesure de l’épuisement des stocks. Elles sont remplacées par deux types principaux d’ampoules : les LED et les LFC. A vous de choisir.

Les LED : les plus durables

Les lampes à LED (light-emitting diode, en français dans le texte : diode électroluminescente) sont les moins consommatrices d’énergie et certaines peuvent durer jusqu’à 40 000 heures. Elles chauffent peu, c’est-à-dire qu’on risque moins de se brûler en les touchant. Elles s’allument instantanément et résistent aux allumages répétés. Comme elles coûtent souvent plus cher, il convient de choisir celles qui durent le plus longtemps (au-delà de 20 000 heures) et qui sont classées A+ ou A++ sur l’étiquette énergie. Certaines, dites à « filament », reproduisent l’effet rétro des anciennes lampes à incandescence.

Les LFC : les moins chères

Les LFC (lampes fluocompactes) s’allument progressivement, résistent moins bien au froid et chauffent peu. Souvent moins chères que les LED, elles consomment un peu plus d’électricité (généralement classées A sur la fiche énergie) et durent moins longtemps (en moyenne 8 000 heures).

Gardez le bon réflexe

Ces nouvelles ampoules durables ne dispensent pas de garder les bons réflexes : rechercher la lumière naturelle ; éteindre la lumière, quand on n’est pas dans la pièce ; éviter le sur-éclairage ; privilégier les abat-jours clairs. Et enfin, une fois qu’elles sont hors d’usage, rapportez-les chez le vendeur ou à la déchetterie.

 

source hager.fr

Tag :
Catégories: ACTUALITÉS