Vous trouvez absurde de consacrer 30 % ou plus de vos revenus à votre logement, vous avez envie de réduire votre espace vital en conformité avec vos aspirations à une forme de sobriété, vous rêvez de vous rapprocher de la nature ? Optez pour la tiny house.

Petite maison sur remorque

A l’extérieur c’est une coquette petite maison, en bois, posée sur une remorque. A l’intérieur, on dirait un duplex très cosy et parfaitement isolé et aménagé : un séjour cuisine, une salle d’eau, une chambre à coucher à l’étage. Un nid douillet, où tout a été pensé pour votre confort. Idéale pour une ou deux personnes. La tiny house (toute petite maison, dans la langue de Molière) est apparue aux Etats-Unis au début des années 2000. Aujourd’hui, elle débarque en France et a même créé sa communauté d’inconditionnels : matinyhouse.

Bon marché

Il existe toutes sortes de tiny houses : toit pointu, toit à un seul pan, toit plat, avec ou sans galerie… et les aménagements intérieurs sont modulables au goût de chacun. Le coût modeste est un de ses principaux avantages : entre 20 000 et 40 000 €. Vous n’avez plus qu’à trouver le terrain.  La tiny house peut être achetée sur catalogue ou fabriquée sur mesure. Les as du bricolage les construisent eux-mêmes. Et les puristes choisissent l’autonomie électrique en l’équipant de panneaux photovoltaïques.

Mensurations

Afin de pouvoir circuler, la tiny house doit respecter certaines mensurations : 2,55 mètres de large, 12 mètres de long et 4,3 mètres de haut pour un poids maximum de 3,5 tonnes. Si vous voulez l’installer « définitivement » sur votre terrain, vous devrez déposer une simple déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie. Et bien sûr, n’oubliez pas d’assurer votre tiny house. Voilà vous savez tout, vous pouvez vous poser en toute quiétude. Small is beautiful.

 

Source HAGER.fr

Catégories: ACTUALITÉS